À la une

Nous vous proposons des Rencontres de travail et d’échange à la Salle de la Ferme des Cinquante, chemin de Mangepommes, 31520 Ramonville-St Agne.

Le 3 décembre 2022 «Le réel de la clinique à la permanence et l’adresse au clinicien »  (14h -18h)

Le 11 mars 2023 «  Questions de Genre »  (14h – 18h)

Le 17 juin 2023  «  L’Histoire populaire de la Psychanalyse »  (14h – 18h)

Le samedi 3 décembre 2022

« Le réel de la clinique à la permanence et l’adresse au clinicien : Demande(s), Transfert(s), Adresse(s) »

 

A partir du réel de la clinique rencontrée ces dernières années au sein du dispositif de l’apls à Ramonville Saint-Agne, les psychologues cliniciens y travaillant partageront une réflexion sur leur pratique et sur les conditions qui favorisent le passage de l’accueil psychanalytique (à la permanence) à l’adresse de l’un des psychanalystes ou psychologues cliniciens membres du réseau exerçant en cabinet. 

Nous évoquerons également les difficultés, les impasses et les singularités liées au trajet unique de chaque sujet.

Cette journée s’adresse à tous les membres du réseau des cliniciens de l’association qui reçoivent des personnes orientées par la permanence, tous les cliniciens orientés par la psychanalyse intéressés par notre dispositif et enfin tous les professionnels œuvrant dans le champ social susceptibles d’orienter des personnes avec qui ils travaillent vers la permanence.

Le débat sera introduit par  Marvic Mendez, Marie-line Latucca et Julie Rouch.

Le samedi 11 mars 2023

« Questions de Genre »

Plusieurs publications et tribunes témoignent de la difficulté à trouver des repères dans le débat sur la « dysphorie de genre » (C. Melman et JP.Lebrun).  La différence, la binarité sexuelle psychique est-elle remise en question ? Le corps est-il corrigé, « réassigné » ? Cette demande de pouvoir changer physiquement, médicalement, chirurgicalement de sexe, a-t-elle une valeur de symptôme ? S'agit il d ’un accolement du fantasme et de la réalité ? D’une forclusion du symbolique ? Du réel ? D’un auto engendrement ?

Les associations de défense des personnes transsexuelles cherchent à faire comprendre combien l’enjeu est radical. Quelle est la difficulté des soignants, y compris des psychanalystes d’entendre ou d’admettre cette demande ?

Marie Chiocca et Jacques Boulanger proposent d’introduire le débat.

 

 

Le samedi 17 juin 2023

« L’Histoire populaire de la Psychanalyse »

Le livre de Florent Gabarron-Garcia retrace les rencontres entre des mouvements populaires (et révolutionnaires) et la psychanalyse. Quelle est la responsabilité des psychanalystes dans le champ social ? Gabarron-Garcia retrace le parcours de W. Reich entre Vienne, Berlin et Moscou, le parcours de Marie Langer de Vienne à la guerre civile en Espagne et l’Amérique du Sud. F.Tosquelles venant de la Catalogne crée la thérapie institutionnelle à Saint Alban et J.Oury  La Borde. Il est question du Collectif Socialiste de Patients à Heidelberg (Allemagne) dans les années 1970.

Cette rencontre sera animée par « La Psychanalyse dans la Cité » de Saint Gaudens et l’APLS.

 

Rencontres, échanges et travail à partir de nos expériences auprès de personnes en situation de précarité.

Quels points de théorisation possible?

Les intervenants ouvrirons le champ des réflexions.

Bienvenue sur notre site

Orientée par la psychanalyse, l’APLS s’attache à défendre l’orientation analytique en prise avec le lien social contemporain. Vous trouverez ici quelques informations sur nos activités et sur notre orientation de travail , ainsi que l'agenda de nos réunions de travail et les comptes-rendus.

L’association A.P.L.S. a pour but :

  •  D’offrir un dispositif d’écoute et de soutien assuré par des psychologues cliniciens diplômés d’état à toute personne ou groupes de personnes en souffrance ou détresse psychique et précarité sociale.

  •  Les psychologues cliniciens travaillent également auprès des professionnels du secteur sanitaire, social et éducatif.

  •  Ils favoriseront toutes les rencontres et actions visant à la mise en place et à   la consolidation de réseaux de travail et de partenariat.

  •  L’association a également pour but la mise en place d’une activité de      recherche visant à une meilleure compréhension:

des problèmes en jeu aujourd’hui dans la clinique et spécifiques aux         populations précaires

          et de l’évolution de la praxis afin d’y faire face.