À la une

" Que s'est-il passé ? Que s'est-il passé pour que nous en soyons arrivés là ? Là où le malaise au travail semble vouloir supplanter le malaise dans la culture ?

 

D’abord, voyager dans le temps : Remettre l’histoire sur le tapis avec dans l’idée de remettre les choses en perspective. Je remarque par exemple qu’au 17ème, la science moderne, propulse l'homme moderne dans l'errance spirituelle. Ou encore qu’au 18eme siècle, la pensée économique prend effet dans une transformation du mode de production qui va bousculer les structures sociales. Et qu'au 19eme siècle le capitalisme marchand a laissé place au capitalisme productif où ce qui désormais fonde le profit, c'est la production. … Bentham veut dépoétiser la langue le plus radicalement possible, pour permettre à la petite machine du plaisir de s'ordonner à la production maximale… Comment ici ne pas penser à ce qui adviendra dans la logique du management bureaucratique qui dans les temps modernes prendra place ?

Mon hypothèse ? J'avance que c'est la rationalité à l'œuvre dans l'application des modes de management contemporain, voir même actuels, qui favorise l'apparition des formes inédites de malaise au travail.

La clinique nous contera le reste."

 

Sandrine Lasserre

Bienvenue sur notre site

Orientée par la psychanalyse, l’APLS s’attache à défendre l’orientation analytique en prise avec le lien social contemporain. Vous trouverez ici quelques informations sur nos activités et sur notre orientation de travail , ainsi que l'agenda de nos réunions de travail et les comptes-rendus.

L’association A.P.L.S. a pour but :

  •  D’offrir un dispositif d’écoute et de soutien assuré par des psychologues cliniciens diplômés d’état à toute personne ou groupes de personnes en souffrance ou détresse psychique et précarité sociale.

  •  Les psychologues cliniciens travaillent également auprès des professionnels du secteur sanitaire, social et éducatif.

  •  Ils favoriseront toutes les rencontres et actions visant à la mise en place et à   la consolidation de réseaux de travail et de partenariat.

  •  L’association a également pour but la mise en place d’une activité de      recherche visant à une meilleure compréhension:

des problèmes en jeu aujourd’hui dans la clinique et spécifiques aux         populations précaires

          et de l’évolution de la praxis afin d’y faire face.

L'Association pour la Psychanalyse et le Lien Social propose une rencontre le

samedi 27 juin de 14h à 18h sur "L'Accueil, le Transfert à l'APLS".

  

Nous serons accueillis au 13, rue Baudelaire à 31520 Ramonville-St Agne

 

(Suivre l'indication "APLS" sur le portillon. La réunion aura lieu sur une grande terrasse.

Métro B jusqu'au Terminus ou Métro B arrêt Paul Sabatier et bus 56 ou 81 jusqu'à l'arrêt "La Poste")

 

La discussion sera introduite par Madame Geneviève Rocques, qui transmettra son expérience au sein de l'Association "Recherche et Rencontre" à Toulouse.

 

Notre point de départ:

Après avoir reçu les personnes longuement à la permanence même, un dispositif en deux temps a été créé - avec en deuxième ligne un réseau de cliniciens psychanalystes prêts à accueillir des personnes en situation de précarité. Les accueillants et les personnes accueillies devaient se projeter d'emblée dans la perspective que l'accueillant ne serait pas le thérapeute. Or, le transfert s'instaure d'emblée. Comment accueillir sans créer de transfert?

Et comment adresser les personnes à un clinicien du réseau? Qu'est-ce qui fait que l'adresse - non forcément géographique - aboutisse?

 

Nous invitons nos cliniciens associés, les membres d'associations régionales poursuivant le même but et tous les collègues intéressés.

 

La rencontre 

Avec

Mireille BRUYÈRE, maître de Conférence Agrégée en Économie, membre des Économistes atterrés.

Auteure de « l’Insoutenable Productivité du Travail » (2018), interviendra sur « La Mise en Commun » et

Sandrine LASSERRE, docteur en Psychologie et Psychanalyse sur

« Le malaise au travail : à la recherche du sens perdu »

A été reportée au 12 septembre 2020

A partir des concepts du commun et de la coopération issus de la pensée économique critique, il s'agira de tenter de tisser des liens entre ces pensées et la clinique en psychanalyse. Le capitalisme est une machine de destruction méthodique et systématique de tout ce qui constitue le commun comme lieu des liens vivants avec les autres et avec la nature.

 Le champ de la clinique n'échappe pas à cette entreprise de destruction. Face aux enjeux sociaux et écologiques, depuis une quinzaine d'années, on peut constater l’émergence d'un vaste mouvement pluriel et hétérogène de résistances et d’alternatives au capitalisme. Ce mouvement requestionne "l'agir en commun" dans la société capitaliste et pourtant contre elle.

...

Mireille Bruyère

18 Place Marnac,

31520 Ramonville

Saint-Agne, France

06 26 29 36 17